ChuongmonLeSang-ThuQuat

 

Biographie du Grand Maître Lê Sáng


Grand Maître Lê Sáng – Le brillant successeur du Grand Maître Fondateur Nguyễn Lộc


La famille de Maître Lê Sáng résidait à l'origine dans la province de Thanh Hóa mais, il est né en automne 1920 dans une maison sur les rives du lac Trúc Bạch de Hà Nội. Il était le fils aîné de Monsieur Lê Văn Hiển (connu professionnellement en tant que Đức Quang, 1887 - 1959) et de Madame Nguyễn Thị Mùi (1887 - 1993). Ses deux soeurs sont Lê Thị Xuất et Lê Thị Hương.

En 1939, après avoir souffert d’une grave maladie le laissant avec des difficultés pour marcher, il a suivi le conseil de sa mère et a commencé l’étude des arts martiaux afin de renforcer ses jambes et d’améliorer sa santé. La Chance l’ai conduit au cours de Vovinam du Grand Maître Fondateur Nguyễn Lộc au Collège de Hà Nội . Grâce à son don naturel, son intelligence et sa pratique assidue, il a été choisi après seulement quelques années par le Grand Maître Fondateur Nguyễn Lộc pour participer à la formation d’autres personnes à Hà Nội. A partir de ce moment, il est devenu aussi proche du Grand Maître Nguyễn Lộc qu’un jeune frère peut l’être par rapport à un grand frère. Il a partagé avec lui son labeur et ses épreuves, le suivant alors qu’il enseignait l’art du Vovinam en de nombreux endroits…

 

Adieu Maître Patriarche

 

Tu nous quittes, en ce beau jour de septembre, toi qui a donné ta vie entière au VOVINAM, tu as commencé cet art martial très jeune au côté de Maître Fondateur NGUYÊN Loc, tu es très vite devenu son élève le plus avancé.

En 1960, il te donne le titre de Patriarche, pour lui succéder, tu développes et structures le VOVINAM, défies les autorités quand celles-ci interdisent la pratique des arts martiaux et continues en organisant des classes clandestines, cela te coûtera quelque 13 années de prison.

chuong-mon-le-van-sang-at-working-desk

 

Le Grand Maître Lê Sáng, notre maître aimé et vénéré s'en est réellement allé pour toujours laissant derrière lui un terrible chagrin et une immense tristesse. Il a sacrifié sa vie entière au développement de cet art. Pas de propriété ni de propre famille - mais tous les étudiants sont considérés comme ses enfants, ses petits-enfants et sa parenté aimée... Dans chaque battement de son coeur et chaque respiration, il a consacré toute sa force au développement du Vovinam Việt Võ Đạo.

J'aime et j'apprécie le Vovinam Việt Võ Đạo parce que je ressens dans cet art martial un idéal noble et un amour généreux pour l'humanité. Après l'avoir rencontré, j'ai soudainement réalisé que sa philosophie de vie et ses enseignements sont si incroyablement fascinants parce qu'ils viennent de la forte vitalité d'une noble âme dotée d'une grande intelligence et d'un immense courage.

Notre maître est réellement parti et je me sens perdu comme si un vieil arbre, avec ses immenses branches qui offrait un abri lors des tempêtes, avait été enlevé. A partir de maintenant, je n'entendrai plus sa voix me rappelant ses enseignements, mais je sais que l'esprit de mon Maître restera avec moi pour toujours.

A môn sinh of Vovinam Việt Võ Đạo